Réflexion africaine

Lorsque je nais, je suis noir.
Lorsque je grandis, je suis noir.
Lorsque je suis malade, je suis noir.
Lorsque j'ai froid, je suis noir.
Lorsque j'ai peur, je suis noir.
Lorsque je vais au soleil, je suis noir.
Et lorsque je meurs, je suis et je reste noir.

Toi, homme blanc,

Tu nais, tu es rose.
Tu grandis, tu es pêche.
Tu es malade, tu es vert.
Tu as froid, tu es bleu.
Tu as peur, tu es blanc.
Tu vas au soleil, tu es rouge.
Et quand tu meurs, tu es mauve.

Et tu oses me traiter d'homme de couleur ?

C'est très bien pensé, n'est-ce pas ? !