Qui n’a pas pris un coup dans sa vie ?? En tout cas, je connais pas grand monde que ce n’est pas le cas … même moi, je l’ai fait et pas juste à une reprise lol

L’alcool est un stimuli fort apprécié durant le temps des fêtes, mais avant d’en abuser, il faut connaître les risques potentiels à un surdosage d’alcool …

Le taux de consommation à faible risque recommandé est de quatorze consommations par semaine pour les hommes et de neuf pour les femmes, avec un maximum de deux consommations par jour. Encore là, à ce rythme, quelqu’un qui boit cette quantité d’alcool par semaine risque de développer de la dépendance à l’alcool, donc devenir alcoolique. L’alcool est absorbé dans l’intestin grêle et passe bien vite dans le sang. Il est transformé et filtré par le foie. La taille, le sexe, la santé, la satiété, le poids, le moral et le degré de fatigue sont des facteurs qui influencent l’effet de l’alcool. Lorsque vous buvez modérément, les effets sont : excitation, ébriété et dépression.

L’INTOXICATION à l’alcool est due à une trop grande et trop rapide ingestion d’alcool. Déjà, lorsqu’une personne vomit, elle est intoxiquée, c'est-à-dire que son taux d’alcool est trop élevé dans son sang. Rappelons que nous avons en moyenne 5 litres de sang dans notre corps … (4-5 litres chez la femme et 5-6 litres chez l’homme), donc imaginer lorsque vous consommer bières après bières toute la quantité d’alcool qui passe dans votre sang …  Il y a 341 ml dans une bière, ce qui équivaut à une consommation. Une consommation standard = 13,5 g d’alcool car on calcul le taux d’alcool en grammes et çà prend 1 heure environ pour qu’une seule consommation soit éliminée, par les urines et par l’haleine.

Donc lorsque vous êtes intoxiqué sévèrement, vous vomissez, vous êtes confus, incoordination importante des mouvements et une altération sensorielle marquée. Ensuite à une intoxication plus grave, le sommeil s’empare de vous, vous êtes incapable d’action ou de pensée, vous transpirez, votre peau est plus froide, donc déjà à ce stade, vous seriez supposé être en direction de l’hôpital. Finalement, le stade suivant est le coma, un arrêt respiratoire et la mort.

L’alcool est à l’origine en moyenne de 45 000 décès par année, soit par des cirrhoses, des cancers, des intoxications ou de l’alcoolo-dépendance. Sans parler des accidents causés par l’alcool au volant … !!

Tout ceci pour dire qu’il faut faire attention lorsqu’on boit, on peut avoir du plaisir en ne prenant que quelques verres. Il n’y a pas de recettes miracles pour aider à l’élimination de l’alcool dans le corps, seulement que l’attente. On peut boire de l’eau, car cela va permettre d’éliminer les toxines par le fait d’uriner mais il ne faut pas non plus en boire trop sinon on risque une surcharge liquidienne dans le corps, ce qui n’est pas mieux ! Le fait de boire du café ou de prendre une douche froide va simplement réveiller quelque peu les sens mais sans plus, çà n’aide pas à faire diminuer le taux d’alcool dans le sang.

Conseils pour un usage sans dommage

Exceptionnellement, pas plus de 4 verres standard en une seule occasion. Au-delà de la deuxième consommation chez la femme et de la troisième consommation chez l'homme, le taux d'alcoolémie autorisé pour conduire un véhicule moteur au Québec et au Canada (80 mg%) peut être dépassé. Associée à des médicaments ou à des drogues, une seule dose, même faible, peut avoir des conséquences néfastes immédiates.

Donc comme le dicton le dit si bien : LA MODÉRATION A BIEN MEILLEUR GOÛT !

Site pour calculer votre taux d’alcoolémie, afin de savoir après combien de temps vous êtes en état de conduire : http://doctissimo.fr/asp/quizz/visu_form_alcool.asp